Evasion dans la Venise Verte

A à peine deux heures de route de Bordeaux, entre la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime, se trouve un lieu très atypique aux paysages verdoyants et à la végétation abondante qui vous propulse directement dans un décor mêlant jungle et marais que vous pouvez découvrir en barque, en canoë ou encore en vélo : il s'agit du Marais Poitevin, plus connu sous le poétique nom de Venise Verte, et qu'il vous faut découvrir sans tarder si vous ne le connaissez pas encore.

Unique, insolite, hors du temps, dépaysant... Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire ce que vous offrent les nombreuses balades proposées par le Marais Poitevin.

Personnellement, j'ai testé la balade de deux heures en barque traditionnelle au départ de l'embarcadère de l'Autize avec guide, et je n'ai pas été déçue. Vous avez aussi la possibilité d'embarquer seul si vous le souhaitez, mais je vous conseille vivement la visite guidée si vous souhaitez découvrir pleinement toute la richesse de ce lieu exceptionnel.

Le guide est en fait un batelier qui prend place à bord du bateau pour ramer mais surtout pour vous raconter les anecdotes et faits marquants qui accompagnent le Marais sur des thèmes aussi variés que l’histoire, les légendes, l’architecture paysagère, la faune et la flore. C'est parti donc pour une pause détente originale et, une fois bien installés dans votre barque (aussi appelée "plate"), la promenade peut commencer dans le calme, la tranquilité et l'authenticité des lieux qui vous entourent.

La première chose à savoir est que le Marais Poitevin se caractérise par plusieurs types de paysages, notamment deux types de Marais. Les premiers, les "Marais Desséchés", sont protégés des crues et des marées par des ceintures de digues, et les arbres y sont donc très rares. Les second sont les "Marais Mouillés", qui correspondent aux zones de crues de rivières et qui comprennent d’immenses prairies permanentes inondables réservées aux pâturages. Le tout représente près de 100.000 hectares, près de l'estuaire de la Sèvre Niortaise, halte importante pour des milliers d’oiseaux migrateurs qui viennent se reposer sur les vasières découvertes ou sur les prés salés.

C'est dans les "Marais Mouillés" que la balade s'effectuait, avec un paysage composé de nombreux fossés et canaux bordés de frênes et de peupliers, le tout formant un véritable labyrinthe aquatique (400 km de canaux) dans lequel il serait très facile de se perdre. Pour la petite anecdote historique, les barques étaient utilisées jadis pour pêcher l’anguille, mèner ses bêtes au pré, et transporter le foin et le bois à l'aide d'une "pigouille", rame utilisée encore aujourd'hui pour naviguer. Aujourd'hui, ces "bâteaux" bien particuliers demeurent le seul moyen pour découvrir de façon privilégiée ce que recèle cette nature exceptionnelle.

La faune et la flore sont deux éléments essentiels du marais, et de nombreuses espèces sont observables si vous êtes attentifs.

Côté flore, vous pourrez apercevoir une végétation très florissante (angéliques, salicaires, iris...), des joncs fleuris et roseaux en bord de fossés, des grenouillettes concernant les plantes aquatiques (sorte de petits nénuphars), une foule de lentilles d'eau, et enfin des arbres comme le frène têtard, le peuplier et l'aulne. A noter, les arbres jouent un rôle très important dans le maintien en état du Marais Poitevin puisqu'ils contribuent à la consolidation des berges.

Fait notable : les frènes têtard dont le tronc est coupé au dessus d'une certaine hauteur (environ deux mètres) et qui "repoussent" en une multitude de petits troncs, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

Deuxième fait notable lors de cette balade : cet arbre ci-dessous qui a été touché par la foudre il y a quelques années et qui depuis s'est divisé en deux parties, une "vivante" avec de nouvelles branches et des feuilles (à droite), et une "morte" qui n'a plus rien sur son tronc (à gauche), et qui pourtant appartiennent bien au même arbre.

Côté faune, vous allez vite vous rendre compte que les animaux sont à la fois omniprésents et presque invisibles. D'un comportement très discrets, à vous de regarder au bon endroit pour les trouver et ainsi avoir la chance d'admirer hérons, martin pêcheurs, ragondins, loutres, grenouilles, colverts et cygnes (tous vus lors de cette balade). En revanche, impossible de louper les incontournables libellules et les demoiselles, les papillons dont le cuivré des marais qui doit son nom à sa couleur rouge doré taché de noir, et les coléoptères dans les prairies. Cependant, prenez garde aux moustiques s'il fait chaud et pensez à prendre une petite laine pour vous protéger d'eux :)

Par ailleurs, grâce au travail des associations et de certains agriculteurs, vous pouvez aussi admirer des espèces locales d’animaux comme vaches, cannes de barbarie et poules de marans, ou encore apercevoir des poissons comme le brochet, la perche ou le sandre.

Enfin, dernier élément notable du marais, et non des moindres, le "feu sur l'eau".

Si vous avez de la chance et que vous tombez sur un bon batelier (tous ne le font pas), vous verrez votre guide arrêter la barque à un certain endroit de la balade, remuer le fond de l'eau avec sa rame, sortir son briquet, le mettre juste au dessus de l'endroit remué et hop, une flamme apparaîtra ! Cet élément qui peut paraître magique au premier abord a une explication chimique assez simple (ce qui ne rend pas l'effet final moins impressionant) : des poches de méthane se forment par endroit au fond de l'eau, par la décomposition des végétaux, et en "agitant" ces poches de gaz avec sa rame, le batelier fait remonter le gaz à la surface. Il suffit alors d'allumer le briquet et au contact du feu le gaz s'enflamme.

Je vous laisse la surprise de découvrir ce phénomène par vous-mêmes :)

Une balade charmante donc, à moins d'une dizaine d'euros par personne si vous êtes en groupe, où vous pourrez vous émerveiller des richesses de la nature environnante et de ses trésors en navigant à travers son parcours enchanteur à travers les canaux du joli Marais Poitevin. A faire absolument !

Plus d'informations : Site web de l'embarcadère de l'Autize

 FOLLOW ME 
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
 RECENT POSTS 

© 2015 by Aurore Druault-Aubin