Les momies de Saint-Michel

Même si on ne peut plus les voir depuis plus de 30 ans, la découverte de 74 momies dans la crypte de Saint-Michel restera un fait dont on parlera encore longtemps...

En 1791, le directoire du département ordonne la suppression de l'ancien cimetière paroissial entourant l'église, l'actuelle place Meynard. Certains disent que cette décision a été prise par peur de la prolifération d'épidémies, d'autres soutiennent que c'était pour aider le développement urbain. Toujours est-il que, une fois le cimetière fermé, les ossements sont alors entassés dans la crypte située sous le clocher, puis recouverts de terre. Et c'est en déterrant les sépultures qui étaient déjà creusées autour de la basilique que furent découverts plusieurs dizaines de corps momifiés, que l'on appellera par la suite les « momies de Saint-Michel ». Ces 74 cadavres ont été transposés dans la crypte, disposés en cercles, et surprenaient par leur excellent état de conservation, probablement dû à la qualité de la terre argileuse de cet endroit.

Crédit photo : Stéphane Lartigue

Durant deux siècles, il était donc possible à tout un chacun de "visiter" ces momies bordelaises, au même titre qu'un musée classique. Parmi les visiteurs célèbres figurent Stendhal, Théophile Gautier, Victor Hugo et Gustave Flaubert. On trouve également trace de ces momies dans les ouvrages de Jules Verne comme dans son « Voyage au centre de la terre », chez Jean Cayrol, Lucie Delarue-Mardrus, ou encore chez Louis-Fernand Céline…

Mais en 1979, malgré le succès touristique rencontré par cette découverte, décision fut prise de fermer ce lieu de mémoire au public. Cette mesure de sauvegarde a été prise car, comme tel est le cas dans la plupart des sépultures ouvertes au public, les visiteurs abimaient les momies en les touchant, sans parler des lumières artificielles installées qui détérioraient leur conservation. A cela s'ajoutait aussi des cas de vandalisme et de vols d’ossements assez sordides.

En 1990, par respect pour ces défunts, les momies ont donc quitté la crypte de Saint-Michel et ont été transférées dans un coin anonyme du cimetière de la Chartreuse, où elles reposent désormais en paix.

Depuis 2013, un documentaire de huit minutes a été réalisé et est projeté dans la crypte lors des visites, adoucissant quelque peu le côté macabre de vraies momies qui ont laissé place cette fois-ci à un projecteur et des images triées sur le volet, choisies pour choquer le moins possible.

Pour 5 euros, les visiteurs pourront à la fois découvrir la flèche et l’étonnante histoire des momies. Attention, le film n'est projeté que du 1er juin au 30 septembre, de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 18 heures.

Renseignements et réservations à l’office du tourisme.

Où les trouver : Place Meynard

 FOLLOW ME 
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
 RECENT POSTS 

© 2015 by Aurore Druault-Aubin